0

Gérer les conflits au travail par la conversation

Si vous voulez aider votre équipe à gérer les conflits, apprenez-leur plutôt à utiliser les conflits pour créer une conversation.
Nous savons que la conversation aide à désamorcer les conflits dans de nombreux contextes. La grande majorité des choses qui sont de véritables conflits – les types de personnes qui courent à la porte ou qui se crient dessus – se produisent parce que nous avons raté le moment de désamorcer ce conflit avant qu’il n’explose.

La plupart des managers oublient qu’un élément clé de leur rôle consiste à pousser leurs collègues vers la tension et l’inconfort afin que les choses qui pourraient autrement devenir des conflits n’aient aucune énergie derrière eux. Cela fait partie de ce que signifie devenir une bonne autorité – devenir plus comme un coach et moins comme un sauveur.

En tant que leader, la clé est d’aider votre équipe à identifier les moments où elle peut être proactive et discuter de ses problèmes. Initier un conflit sain dans ces premiers instants peut permettre de le résoudre plus rapidement et plus efficacement.

En cas de conflit, les managers peuvent utiliser quelques stratégies pour identifier les moments qui leur manquent et trouver une nouvelle approche pour savoir quoi faire lorsque le prochain survient.

Prendre des mesures précoces pour éviter les conflits

Disons qu’un membre de votre équipe vient à votre bureau pour sa réunion régulière en tête-à-tête. Au milieu de la réunion, vous reprenez quelque chose qu’ils disent à propos de ne pas avoir de réponse sur un e-mail qu’ils ont envoyé à l’autre service.

« Ce n’est pas grave », pensez-vous, « ça arrive tout le temps. » Mais s’il est vrai que cela arrive tout le temps, cela ne signifie pas que vous devriez être d’accord avec cela.

Étape 1 : la mention

Il s’avère que ce genre de moments spécifiques est des occasions d’agir. Et la première étape que nous conseillons est d’utiliser « The Mention ».
Arrêtez la conversation lorsque vous remarquez ce moment. Amenez votre curiosité sur le moment en disant quelque chose qui encourage votre collègue à revenir sur son commentaire.

Étape 2 : l’invitation

Bon, disons maintenant que quelques jours passent. Les choses semblent aller bien, mais vous remarquez que votre employé est un peu plus distant que d’habitude lors d’une réunion d’équipe. Peut-être qu’ils agissent un peu plus formellement que vous n’en avez l’habitude.

C’est l’occasion de revenir sur la première conversation lorsque vous remarquez qu’il semble y avoir un modèle de construction. Vous n’êtes pas fou, vous êtes simplement l’être humain qui se soucie de votre subalterne direct et qui veut vous aider.
En investissant dans ce prochain moment critique avec le membre de votre équipe ; nous l’appelons « L’invitation » – vous leur donnez l’opportunité de réfléchir sur eux-mêmes, vous les invitez à considérer qu’un modèle peut émerger. C’est votre façon de dire que vous vous en souciez, qu’il y a quelque chose que vous voyez et que vous pensez qu’il serait utile pour eux de réfléchir un peu plus.

L’utilisation de ces deux outils simples de formation et de coaching en leadership est essentielle pour aider votre équipe à éviter les conflits au travail . En encourageant les petites conversations qu’ils doivent avoir avec leurs coéquipiers, vous pouvez aider à garantir que la grande majorité des conflits n’atteignent jamais un niveau où personne ne doit être vraiment contrarié ou élever le ton avec quelqu’un d’autre.

Prochaines étapes du cadran de responsabilité

Parfois, il ne suffit pas de franchir ces deux premières étapes pour anticiper un conflit. Parfois, vos collègues ne peuvent toujours pas résoudre le problème de cette façon et auront besoin de vous pour intervenir et jouer un rôle plus actif. La RH est le service le plus impacté à la création d’une entreprise, consultez notre site web Solution RH  pour plus d’informations.

Valentina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.